François Hollande a été élu le 24ème président de la République Française le 6 mai 2012. Elu avec 51,6% des voix contre Nicolas Sarkozy, le président sortant, il est le deuxième président socialiste de la Vème république après François Mitterrand. Son parcours reprend tous les classiques de la politique moderne.



Né le 12 août 1954 à Rouen, d'un père ORL et d'une mère assistance sociale, le parcours scolaire de François Hollande changera brusquement en 1968. Son père, homme politique d’extrême droite et défenseur de l'Algérie Française se doit de quitter Rouen et toute la famille rejoint Neuilly sur Seine. Tout naturellement, François Hollande bénéficie alors des meilleures écoles de Paris. Après une licence en droit, il intègre HEC Paris, puis Sciences Po Paris, Promotion 1974. N'aurait-il peut être pas eu le même parcours politique si sa famille était restée à Rouen. Après un service militaire qu'il demande à faire malgré son problème de myopie, il intègre l'ENA. En ne faisant pas son service militaire, il risquait de voir plusieurs voies de carrières disparaître. Il est d'ailleurs intéressant d'observer qu'il sera dans la même chambre que Jean Pierre Jouet (actuel président de l'AMF), Henri de Castries (actuel dirigeant d'Axa) et Michel Sapin, lors de ses classes. Il retrouvera ses trois personnalités à l'ENA, et bien d'autres comme Ségolène Royal, Dominique de Villepin ou encore Renaud Donnedieu de Vabres qui tous font partis de la Promotion Voltaire de l'ENA.

A l'époque, une grande partie de sa vie est déjà tracée. Président de la section de l'UNEF Renouveau à l'IEP en 1974, il intègre le Parti Socialiste en 1979 et sur les bancs de l'ENA, il rencontre une certaine Ségolène Royal. Avec qui il aura 4 enfants, et qui se présentera quelques années plus tard, en 2007 à la présidence de la République Française.

Sorti 7ème de l'ENA, François Hollande va bénéficier d'une élection que n'avait encore jamais remporté un socialiste, l'élection présidentielle. Elu en 1981, François Mitterrand renouvelle logiquement l'ensemble des cabinets ministériels. François Hollande devient chargé de mission à l'Elysée en compagnie de Ségolène Royal. Il se présentera même aux législatives face à un certain Jacques Chirac dans le département de Corrèze. Il perdra toutefois cet élection. Un pamphlet est édité au début des années 80 par un dirigeant de droite. Sans que celui ci ne soit nommé. Le livre critique tous les dirigeants de droite en expliquant que c'est à cause d'eux que la droite n'a pas gagné l'élection de 1981. L'objectif est simple : créer des divisions internes au sein de la droite. Au fil des années, les fils du mystérieux dirigeant de droite se sont dénoués. Il s'agit en réalité du journaliste André Bercoff, qui agissant pour le compte de Jacques Attali, agissant lui même sous les directives de François Mitterrand, avait commis cet ouvrage. Bien des années plus tard, on apprend que c'est François Hollande qui a fournis les principaux chiffres de cet ouvrage, mais surtout que c'est lui qui prenait la place de l'auteur - le fameux dirigeant de droite - lors des interviews auprès des médias pour présenter le livre, devenu un best seller, "De la Reconquête" par Caton. Il dira notamment lors d'une de ces interviews "Ceux qui pensent que, nous la droite, pouvons revenir au pouvoir se trompent".

François Hollande poursuit malgré tout sa carrière politique. Il alterne échec et réussite mais devient député de Corrèze en 1988 dans la première circonscription. Battu en 1993, il reprendra sa place en 1997 jusqu'en 2012. Il fut même Maire de Tulle de 2001 à 2008 et président du Conseil Général de Corrèze de 2008 à 2012.

Mais le grand public apprend à le connaître en 1997. Alors que Lionel Jospin devient Premier Ministre suite à la dissolution de l'Assemblée Nationale décidée par Jacques Chirac, François Hollande prend la tête du Parti Socialiste. Il en devient le premier secrétaire. Malheureusement pour le Parti Socialiste, Lionel Jospin échoue en 2002 à atteindre le second tour de l'élection présidentielle. Pour 2007, Ségolène Royal, compagne de François Hollande est pressentie par les sondages pour être la grande gagnante de l'élection. François Hollande abandonne donc l'idée de se présenter. Ségolène Royal perd alors l'élection contre Nicolas Sarkozy.

Quelques semaines plus tard, après les législatives, le couple Hollande - Royal annonce qu'ils ne vivent plus ensemble. En réalité, François Hollande est en couple avec Valérie Trierweiler depuis 2006. Cette journaliste politique annoncera d'ailleurs officiellement leur relation en 2010.

François Hollande se présente aux primaires du Parti Socialiste en octobre 2011. Quelques années plus tôt, en 2008, il n'a pas souhaité se représenter à un énième mandat à la tête du Parti Socialiste. Martine Aubry est alors choisi par les militants pour être première secrétaire du parti. François Hollande est investi par l'ensemble des votants avec 56,67% des suffrages devant Martine Aubry, le 16 octobre 2011, pour l'élection présidentielle de 2012. L'affaire DSK du nom du favori des sondages, Dominique Strauss Khan, lui ayant ouvert définitivement les portes de l'élection présidentielle.

Le 6 mai 2012, François Hollande est élu président de la République Française avec un score de 51,6% des suffrages exprimés, face à Nicolas Sarkozy, le président sortant.