Certains diront qu'Evelyne Prouvost est née avec une cuillière en argent dans la bouche et que c'est pour cette raison qu'elle figure parmi les femmes les plus riches de France. Certes, Evelyne Prouvost est issue d'une famille réputée. La Famille Prouvost dirigeait encore jusqu'à la fin des années 70 un empire de presse. Des titres aussi prestigieux que Paris Match, le Figaro, Télé 7 jours ou encore de la radio RTL étaient alors dirigés par Jean Prouvost.



Mais l'empire est vacillant, et à la fin des années 70, le patriarche souhaite céder tout le groupe afin d'éviter la faillite. Mais celle que l'on n'attendait pas se lève et demande la gestion des parutions féminines du groupe. Ainsi en 1976, Evelyne Prouvost, petite fille de Jean Prouvost, prend les rênes de titres tels que Marie Claire, Cosmopolitan ou 100 Idées. Jean Prouvost ne croit pas en cette reprise et s'attend à une faillite rapide des titres non cédés.

Mais l'histoire sera tout autre. Evelyne Prouvost accumule les succès. Jean Prouvost décédera quelques années plus tard en 1978 et ne verra pas comment sera redoré le blason de la famille Prouvost. Aidée par le groupe L'Oréal et son président de l'époque, François Dalle, elle lancera de nombreux titres comme le magazine Avantages. Mais en 2000, un nouveau séisme économique fait vaciller le fragile équilibre du capital entre les différentes membres de la famille. La demi soeur d'Evelyne Prouvost, Donatienne de Montmort, souhaite en effet vendre ses parts. Cette cession pourrait faire perdre le contrôle familial du groupe. Evelyne Prouvost décide donc de s'endetter avec sa soeur, Marie Laure, pour acquérir ses parts.

En 2004, Evelyne Prouvost décide de quitter le navire et cède les rênes à son fils, Arnaud de Contadés. Evelyne de Prouvost reste l'une des femmes les plus riches de France grâce à sa participation au sein du holding de contrôle de Marie Claire, Holding Évelyne Prouvost.  Elle a reçu de nombreux prix comme celui de la Femme d'Affaires de l'année en 1989.