Emmanuel Alves n'est pas homme à être né avec une cuillière en argent dans la bouche. Bien au contraire. Sa situation actuelle, il ne la doit qu'à ses efforts. Tout jeune sa mère l'imagine déjà à la SNCF, mais il rate le concours. Emmanuel Alves débute donc sa carrière à 15 ans 1/2 au sein d'un géant de la chimie, Rhône Poulenc. Son père y travaille et il obtient un travail d'1 mois en tant qu'ouvrier de laboratoire. Lui qui s'imaginait menuisier découvre la chimie et cela l'enthousiasme. CAP d'aide chimiste, brevet industriel, et à la sortie de son service militaire, Rhône Poulenc lui offre une place à l’Ecole de chimie de Marseille. En 1968, Emmanuel Alves devient alors Ingénieur.



Les postes s'enchaînent au sein de Rhône Poulenc. D'abord au service Qualité, puis à la planification ou encore responsable des investissements industriels. Rhône Poulenc cherche alors à se restructurer et à céder certaines unités. Emmanuel Alves connaît le potentiel de croissance de l'industrie chimique, et notamment celui de la chimie fine. En 1987, il obtient une usine à Grasse ainsi qu'un contrat de 4 années avec Rhône Poulenc, ce qui lui assurera ses premières rentrées d'argent. Orgasynth est né. Rapidement le succès est au rendez-vous et Emmanuel Alves multiplie les acquisitions. A ce jour, il dirige toujours Orgasynth, société introduite sur le second marché en 1996. En 2007, il restructure profondément l'entreprise en cédant la division Chimie Fine et Colorants.

Combien Emmanuel Alves gagne t-il par an ?