Reconnu comme l'un des meilleurs économistes politiques de sa génération, Dominique Strauss Kahn, dit DSK, a franchi les échelons jusqu'à devenir l'un des hommes les plus puissants de la planète. Il fut ainsi le directeur général du Fond Monétaire International, le FMI, du jour de sa nomination, le 1er novembre 2007, jusqu'à l'Affaire DSK.



Né le 25 avril 1949 à Neuilly sur Seine, il a toutefois passé son enfance au Maroc qu'il est contraint de quitter en 1960 à cause du tremblement de terre d'Agadir. DSK suivra une scolarité prestigieuse alternant entre HEC ou l'Institut d'Etudes Politiques de Paris. Il en sortira licencié en droit public et docteur en Sciences Economiques. DSK se tourne tout naturellement vers l'Education et devient professeur à l'université Nancy II, l'Université de Nanterre, ou encore à l'ENA et à HEC. Il exercera aussi en tant qu'avocat privé.

Il se rapproche dès le début des années 80 de Lionel Jospin, alors premier secrétaire du Parti Socialiste, et obtiendra différents postes et mandats électoraux. Député dès 1986, il sera aussi Maire de Sarcelles, conseiller régional d'Ile de France, et bien sur exercera dans différents ministères, avec en point d'orgue le Ministère de l'Economie, des Finances et du l'Industrie du Gouvernement Jospin du 4 juin 1997 au 2 novembre 1999. Il devra toutefois démissionner pour des affaires judiciaires qui toutes se conclueront par un non lieu.

Personnage atypique au sein du Parti Socialiste, il sera notamment chargé des questions économiques du parti. DSK souhaite que le Parti Socialiste soit plus au clair avec la mondialisation qui pour lui est une chance. Il est aussi un fervent défenseur du Traité Constitutionnel européen en 2005. Il ira même jusqu'à éditer un cd rom explicatif.

En 2006, DSK participe aux primaires socialistes pour l'élection présidentielle de 2007. La bataille est rude entre les trois candidats : Ségolène Royal, Laurent Fabius et Dominique Strauss Kahn. Alors que l'on s'attend à un résultat serré entre DSK et Ségolène Royal, cette dernière l'emporte très nettement avec 60,60% des voix contre 20,83% pour DSK.

Réélu aux législatives de 2007, il abandonnera son poste le 19 octobre 2007. Quelques mois plus tôt en effet, Dominique Strauss Kahn est soutenu par Nicolas Sarkozy, devenu président de la république française, et Jean-Claude Juncker, président de l'Eurogroupe, pour devenir le candidat au poste de directeur général du FMI. S'ensuivra de longs déplacements sur toute la planète. Elu le 28 septembre 2007, il prendra officiellement ses fonctions le 1er novembre 2007. Dominique Strauss Kahn devient le candidat idéal pour le Parti Socialiste aux futures élections présidentielles de 2012. Mais DSK ne se prononce pas. Le 14 mai 2011, sa vie change radicalement. Alors qu'il était attendu comme le futur président français, le directeur du FMI est arrêté à l'aéroport international John-F.-Kennedy de New York. Il est poursuivi pour viol sur une femme de ménage, Nafissatou Diallo, dans l’hôtel Sofitel qu'il occupait. Après une longue enquête, un non lieu pénal a été prononcé le 23 août 2011. Trop tard pour redevenir le candidat idéal pour les primaires socialistes.  Une affaire d'agression sexuelle portée par Tristane Banon, et une affaire de prostitution décrédibilisent un peu plus le candidat potentiel. François Hollande devient alors le candidat du PS pour l'élection présidentielle de 2012.

Dominique Strauss Kahn est marié avec la célèbre journaliste Anne Sinclair depuis 1995.