Né en 1950, Daniel Bouton a fait une grande partie de sa carrière dans le secteur public avant d'entrer au sein de la prestigieuse banque, la Société Générale. Il est diplômé de l'Institut d'Etudes Politiques de Paris et a été élève de l'Ecole Nationale d'Administration.



Sa carrière débute en 1973 où il entre au Ministère des Finances en tant qu'inspecteur des Finances. Jusqu'en 1991, il évolue au sein des cabinets feutrés. De 1977 à 1986, il est à la direction du Budget au sein du Ministère des Finances. En 1986, Daniel Bouton est nommé Directeur du Cabinet du Ministre délégué chargé du budget. Sa dernière fonction, de 1988 à 1991, sera au Ministère des Finances où il évoluera en tant que Directeur du Budget. Daniel Bouton alternera donc les fonctions sous des gouvernements de gauche et des gouvernements de droite.

1991 est une année marquante dans la vie de Daniel Bouton. Il rentre à la Société Générale en tant que Directeur à la présidence de la SG en mars 1991. De février 1993 à 1997, il exerce le poste de Directeur Général. En novembre 1997, daniel Bouton remplace Marc Viénot, et devient le président directeur général de la Société Générale. Une bataille boursière à trois s'engage en 1999 dans le secteur bancaire, et Daniel Bouton parvient à conserver l'indépendance de la Générale. Ainsi la BNP lance une double OPA sur Paribas et sur la Société Générale. La Société Générale sous l'impulsion de Daniel Bouton lance une contre OPA sur Paribas afin d'augmenter le coût de l'opération pour la BNP. La BNP remporte finalement la mise sur le groupe Paribas, mais échoue dans le dossier Société Générale. L'indépendance de la Société Générale est conservée et ne rejoindra pas le groupe Société Générale BNP Paribas.

Le 24 janvier 2008, il propose sa démission, qui est refusée, suite au scandale d'une perte de 4,9 milliards d'euros provoquée par un trader indélicat, Jérome Kerviel. Les systèmes de sécurité de la banque sont fortement critiquées suite à cette affaire. En avril 2008, il doit quitter ses fonctions de président directeur général pour devenir le nouveau président du conseil d'administration de la Société Générale. Mais les critiques à son encontre ne s'arrêtent pas pour autant. La Société Générale, alors aidée par l'Etat français, continue à distribuer des stocks options à ses dirigeants qui doivent y renoncer mais après de longues semaines de réflexion. Daniel Bouton finira par quitter le groupe le 29 avril 2009.

Daniel Bouton exerça différentes autres fonctions notamment administrateur au sein de Schneider Electric ou Total. Il fut aussi président du Groupe "Croissance" du Medef et président de la "Commission Régulation" de l'Institut de la Finance Internationale.

Ses compétences lui ont permis d'obtenir au fil de sa carrière de nombreuses récompenses. Il est ainsi chevalier de l'Ordre de la Légion d'Honneur et Officier de l'Ordre Nationale du Mérite.

Daniel Bouton dirige aujourd'hui une société de conseil, DMJB Conseil.

Combien Daniel Bouton gagne t-il par an ?