Né au Canada mais disposant de la double nationalité canadienne et allemande, Christopher Viehbacher est l'un des rares dirigeants du CAC 40 à n'être pas français. Christopher Viehbacher a vu le jour le 26 mars 1960 au Canada. Il se dirige vers une formation universitaire en comptabilité, et il obtiendra un diplôme d'expertise comptable de l'Université Queen's d'Ontario. Une telle formation aurait pu le pousser vers le département comptable d'une grande multinationale ou encore lui permettre de créer son propre cabinet d'expertise comptable, mais il a choisi la voie de l'audit. Ainsi, Christopher Viehbacher intègre l'un des géants de l'audit, PricewaterhouseCoopers. L'audit est une excellente filière pour étudier les grandes entreprises au plus près.



En 1988, il finit par rejoindre l'une d'entre elles, Wellcome. Ce spécialiste pharmaceutique est connu aujourd'hui sous le nom de GlaxoSmithKline. Christopher Viehbacher développera ainsi le pôle d'Amérique du Nord du groupe, mais il passera aussi de longues années en France. Après un passage par Portfolio Management Board, il est appelé par le groupe Sanofi Aventis. Depuis le 1er décembre 2008, il dirige le groupe, redevenu Sanofi en 2011. Issue du groupe Elf Aquitaine, l'ancienne filiale, Sanofi, est devenue un géant de l'industrie pharmaceutique et n'hésite plus à lancer des OPA de 20 milliards de dollars -Sanofi a acquis Genzyme, un spécialiste de la génétique en 2011-.

Sanofi est aussi un groupe de recherche et développement. Il en est même le premier en France.

Combien Christopher Viehbacher gagne t-il par an ?