Christophe de Margerie était loin d'être un personnage médiatique mais il était pourtant l'un des hommes les plus puissants de France, voire d'Europe. Il dirigait l'une des plus grosses compagnies pétrolières dans le monde, Total. Il décède brutalement lors d'un accident d'avion près de Moscou, le 20 octobre 2014. Né le 6 août 1951 en Vendée à Mareuil-sur-Lay-Dissais, Christophe de Margerie intègre Total dès la sortie de ses études. Il a en effet obtenu un diplôme au sein de l'ESCP Europe, Promotion 1974. Le choix de Total est des plus originaux. En effet, l'entreprise était alors la plus proche de son domicile.



Sa carrière débute donc en 1974 au sein de la direction financière du groupe Total. Christophe de Margerie apprend alors à connaître chacune des composantes de l'entreprise. Il prend une toute autre dimension en 1995, où il prend la tête de la direction Moyen Orient du groupe. Le Moyen Orient n'est autre que la première zone géographique en terme de réserves pétrolières dans le monde. Sa position est donc stratégique. En 1999, Christophe de Margerie devient directeur général de l'exploration et la production. Moins de dix années plus tard, il remplacera Thierry Desmaret et devient alors président directeur général de Total.

Rarement dans les médias, il apparaissait surtout quand revenait la polémique sur les super-profits de Total. Christophe de Margerie comparait alors fréquemment les profits du groupe aux investissements engagés. En Juillet 2011, il est l'un des 16 patrons français de renom à demander une hausse de leurs impôts, mais il est mal perçu par les associations écologiques car il a réitéré sa volonté de lever l'interdiction sur la fracturation hydraulique dans la production de gaz de schiste.

Combien Christophe de Margerie gagne t-il par an ?