Né le 9 janvier 1938 à Paris, Charles Edelstenne a eu la difficile mission de faire oublier la famille Dassault à la tête d'un fleuron national de l'aéronautique, le groupe Dassault Aviation. Après un diplôme d'expert comptable, et un service militaire au Maroc, Charles Edelstenne intègre le service financier des Avions Marcel Dassault - Bréguet Aviation. Ce poste, il le doit en partie à son ami, Albert Pottier, qui n'est autre que le secrétaire particulier du président de l'époque, Marcel Dassault. Aidé par Pierre François, secrétaire général, il grimpera dans les échelons. D'abord chargé des études financières, il deviendra son adjoint pour finir par le remplacer en 1975 à la tête du Secrétariat Général.



Très aimé du président, Marcel Dassault, Charles Edelstenne se verra confier la lourde tâche en 1981, de préparer le dossier de la nationalisation, chère au président de la République de l'époque, François Mitterrand. La mort de Marcel Dassault en 1986 va provoquer une guerre de succession entre la famille et l'Etat actionnaire. Finalement Serge Dassault deviendra le nouveau président et Charles Edelstenne, le vice-président.

Au fil des années, il imposera sa stratégie et notamment sa volonté de développer des avions à forte valeur ajoutée, au lieu d'avions d'entrée de gamme. Charles Edelstenne prend la tête du groupe Dassault Aviation en 2000, en remplacement de Serge Dassault, atteint par la limite d'âge. Il est également président de Dassault Systèmes, filiale du groupe créée en 1981. Serge Dassault est lui président d'honneur de Dassault Aviation.

Commandeur de la légion d'honneur, il est reconnu comme un fin négociateur.

Combien Charles Edelstenne gagne t-il par an ?