Bernard Tapie est sans doute l'un des entrepreneurs français dont la réputation est la plus sulfureuse. Touche à tout de talent, il a su s'imposer dans bons nombres de domaines et ne laisse personne indifférent. Haï ou vénéré, la personnalité de Bernard Tapie s'apparente à un kaléidoscope.



Né le 26 janvier 1943 à Paris, Bernard Tapie est un autodidacte avec le sens du commerce dans la peau. Après avoir vendu des automobiles, il se lance dans le développement de la télévision en France. Avec des pratiques discutables, il s'impose comme un solide vendeur de téléviseurs avec son offre d'une semaine d'essai gratuit et finalement en 1967, il devient le propriétaire du dit magasin qui l'employait. Son ascension débute.

Il bâtit sa fortune sur les échecs des autres. Bernard Tapie devient rapidement l'un des plus médiatiques repreneurs d'entreprises. Il enchaîne les rachats avec un avocat d'affaires qui se fera un nom, un certain Jean-Louis Borloo. Il deviendra ainsi le propriétaire de sociétés comme les piles Wonder, les magasins La Vie Claire, les balances Testut, Manufrance ou encore l'équipementier Look. La technique de rachats est simple. Négocier et encore négocier la suppression des dettes que l'entreprise en passe d'être liquidée, a encore dans son bilan. Bernard Tapie explique aux créanciers qu'il vaut mieux abandonner aujourd'hui une partie de leurs créances, plutôt que de tout perdre après la liquidation. Tous ces rachats se réalisent grâce à des prêts contractés auprès des banques et pour lesquels il est solidaire. A chaque étape de sa carrière, sa responsabilité était engagée. Bernard Tapie achète souvent pour le prix d'un franc symbolique, mais injecte des capitaux pour relancer l'entreprise.

Mais l'homme est aussi un passionné de sports. Ainsi il relance la Vie Claire en sponsorisant l'équipe cycliste du même nom qui emploie notamment Greg Lemond et Bernard Hinault. Le football l'attire aussi fortement. De 1986 à 1994, il sera le président charismatique de l'Olympique de Marseille. Le club enchaîne les bons résultats et gagne même une coupe d'Europe. Les stars sont nombreuses et les salaires du championnat de France s'envolent. Les supporters n'ont jamais oublié les années Tapie, qui se terminent malheureusement par l'affaire de corruption lors du match Valenciennes - Olympique de Marseille.

Mais Bernard Tapie n'en oublie pas pour autant le monde du business. Le 7 juillet 1990, il acquiert 80% du groupe Adidas, spécialiste de l'équipement sportif pour plus de 200 millions d'euros. Il remonte en partie le groupe mais il est obligé de le céder. Une filiale du Crédit Lyonnais l'achète le 15 février 1993 315,5 millions avant de le revendre 701 millions d'euros à Robert Louis-Dreyfus le 26 décembre 1994. Quelques années plus tard, Bernard Tapie portera plainte contre le Crédit Lyonnais. Selon lui, le Crédit Lyonnais avait déjà négocié le prix du rachat auprès de Robert Louis-Dreyfus dès 1993.

A la fin des années 80, Bernard Tapie découvre la politique et y fait vite parler de lui jusqu'à devenir Ministre de la Ville en 1992. Cette entrée dans le gouvernement Bérégovoy expliquera d'ailleurs son obligation de quitter les affaires, et notamment de revendre Adidas. Il sera député, député européen ou encore conseiller régional. Radical de gauche, il finira toutefois par soutenir Nicolas Sarkozy le 5 avril 2007.

Mais Bernard Tapie est aussi connu pour ses démélés judiciaires. Il fera même un séjour en prison. Lors de sa traversée du désert, il devient le comédien principal de la pièce de théâtre "Vol au dessus d'u nid de coucou" et est connu pour son rôle dans la série "Commissaire Valence".

Sa croisade contre le Crédit Lyonnais qu'il estime l'avoir volé se termine le 11 juillet 2008 où un tribunal arbitral condamne le CDR du Crédit Lyonnais à verser 285 millions au groupe Bernard Tapie Finance. Christine Lagarde, alors Ministre des Finances, est alors suspectée d'avoir choisi un tribunal arbitral pour favoriser Bernard Tapie.

A ce jour, les rumeurs concernant un retour de Bernard Tapie dans le monde du football reviennent régulièrement.