Bernard L. Madoff est l'une de ses grandes figures de Wall Street. Investisseur reconnu et réputé, il est un personnage emblématique de la bourse américaine. La confiance qu'il inspirait lui a permis de construire ce qui semble être la plus grande escroquerie de tous les temps, avec près de 50 milliards de dollars détournés.



Né le 29 avril 1938 à New York, Bernard L. Madoff n'est pas de ces hommes à multiplier les diplômes avant de se lancer. Diplômé en droit, il décide à l'âge de 22 ans, en 1960, de créer son fond d'investissement avec une mise de fond de seulement 5.000$. Le fond Bernard L. Madoff Investment Securities LLC est né. Ses compétences d'anciens maîtres nageurs lui ont surement été utiles pour nager dans l'océan trouble des requins de la finance et son fond progresse fortement au fil des années.

Bernard L. Madoff Investment Securities LLC devient un des meilleurs market maker aux Etats-Unis, et son aura permet à Bernard Madoff de prendre la tête du conseil des directeurs du Nasdaq, la bourse électronique des Etats-Unis. L'un des plus grands marchés boursiers dans le monde. Il dirige le Nasdaq de 1990 à 1993. Le fond Bernard L. Madoff Investment Securities LLC est alors l'un des plus actifs sur le marché.

Bernard Madoff propose à une petite sélection de clients triés sur le volet des rendements bien supérieurs à la moyenne du marché, et ses performances perdurent d'une année à l'autre. Ce fond soi disant fermé attire les grands noms de la finance. Le monde bancaire, surtout européen, investit plusieurs milliards dans le fond de Madoff. La communauté juive se sent proche de Bernard Madoff et de nombreux noms du show business et de la finance lui feront confiance. Mais les rendements de ce fond ne sont peut être pas si élevés que cela. En effet, Bernard Madoff ne peux réaliser de telles performances et les pertes s'accumulent. Pourtant, officiellement, le fond continue toujours d'afficher de fortes performances. Les anciens souscripteurs continuent de recevoir leurs intérêts. D'autres retirent une partie de leurs capitaux sans soucis. D'apparence, les rendements semblent cohérents. Mais un analyste réputée, Harry Markopolos, tire la sonnette d'alarme par trois fois auprès des autorités compétences. Le titre d'un rapport adressé à la SEC en 2005 est sans ambiguïté "Le plus grand hedge fund du monde est une escroquerie". Des enquêtes sont bien diligentées mais sans apporter la moindre preuve d'une quelconque escroquerie. Et pourtant...

... Bernard L. Madoff a en fait utilisé le système de la Pyramide de Ponzi. Charles de Ponzi a développé dans les années 20 une technique visant à escroquer des investisseurs à grande échelle. Le principe est simple : rémunérer les premiers clients grâce aux rentrées d'argent des nouveaux clients. Tant que la souscription de nouvelles parts est élevée, le système peut perdurer plusieurs années sans attirer trop l'attention. Peu d'investisseurs retirent leurs capitaux d'un placement qui génère de telles performances. Cette technique pyramidale est une technique classique en escroquerie, mais venant d'un homme comme Madoff, elle étonne. Elle étonne au point que personne -ou presque- ne s'est choquée des taux proposés par le fond de Madoff.

Mais la crise des subprimes de 2008 arrive. Les investisseurs ont besoin de liquidités, quitte à se désinvestir d'un fond si rentable. Les banques doivent rapidement compenser les pertes sur le marché de l'immobilier et demandent donc de récupérer leurs capitaux du fond Madoff. Mais Bernard Madoff est bien incapable de rembourser qui que ce soit. Le 12 décembre 2008, la supercherie est découverte et Bernard L. Madoff est arrêté par le FBI. Il avoue rapidement l'escroquerie. Une caution de 10 millions de dollars est demandée qui sera payée intégralement par l'homme d'affaires. Les premières estimations feraient état d'un total de 50 milliards de dollars de pertes. Les banques annoncent au fur et à mesure leur exposition au fond de Madoff. Ainsi, dix fonds ou banques ont perdu plus d'un milliard de dollars dans le scandale. Des milliers de clients ont perdu des millions. Bernard Madoff reconnaît l'escroquerie, et est condamné à ... 150 ans de prison en 2009. Il décidera de ne pas faire appel. Les éventuelles complicités ne sont pas découvertes car Bernard Madoff plaide coupable, et aucun procès devant le Grand Jury n'est donc demandé. A ce jour, les actifs du fond Madoff sont recherchés dans le monde entier afin de rembourser les grands perdants.

L'affaire Madoff n'est pas qu'une histoire d'argent. Elle a coûté la vie à deux personnes. Thierry de la Villehuchet et Mark Madoff, l'un de ses fils, se sont suicidés suite à l'affaire. Le fonds de Thierry de la Villehuchet a perdu une fortune, et Thierry de la Villehuchet est l'un des particuliers qui a perdu le plus. Mark Madoff s'est donné la mort deux ans et deux jours après l'arrestation de son père ne supportant plus la pression médiatique et judiciaire.

Bernard Madoff s'était aussi illustré ces dernières années dans des causes plus nobles notamment en financant des projets de recherche contre plusieurs maladies.