En juillet 2005, André-Jacques Auberton-Hervé est le premier entrepreneur français à être nommé au conseil d'administration du SEMI, association professionnelle internationale spécialisée dans les semi-conducteurs. Il est le représentant de l'Europe.



André-Jacques Auberton-Hervé est diplômé de l'Ecole Centrale de Lyon et devient docteur en physique à 24 ans au sein du Leti (Laboratoire du Commissariat à l'Energie Atomique). Spécialisé dans les semi-conducteurs, il est chargé de différentes missions notamment avec Thomson-CSF.

Ses grandes compétences dans le domaine du Silicium sur Isolant (SOI) l'ont conduit à fonder, en 1992, avec Jean-Michel Lamure -ce dernier est décédé en mai 2006-, SoiTec, qu'il dirige toujours. SoiTec est devenu en un peu plus de dix ans une société qui pèse un peu plus de 600 millions d'euros pour 200 millions de chiffre d'affaires pour l'exercice clôturé en 2010.

En 1999, il est récompensé pour son activité scientifique et industrielle et obtient le très convoité Semi Awards. Soitec multiplie les récompenses et en 2007, André-Jacques Auberton-Hervé prend la tête du consortium SOI, destiné à favoriser l'innovation dans le domaine des SOI.

André-Jacques Auberton-Hervé est également membre du Conseil d'Administration du Conseil de l'ENSERG (Ecole Nationale Supérieure d'Electronique et de Radioélectricité de Grenoble), de l'ANRT (Association Nationale de la Recherche Technique), mais aussi Président du Conseil de Surveillance de l'Incubateur Grenoblois (GRAIN) et membre de l'IEEE (Institut of Electrical and Electronics Engineers, Inc) et de l'Electrochemical Society.

Combien André-Jacques Auberton-Hervé gagne t-il par an ?