Marché primaire et secondaire

Téléchargez gratuitement
le Lexique Bourse & Finance
de 6.000 termes

Lorsqu'une entreprise émet de nouvelles actions sur les marchés boursiers, le montant de cette introduction ou augmentation de capital sera directement versé à l'entreprise. Les actionnaires achèteront les actions émises par la société. Il s'agit là du marché primaire. Il en est de même pour tous les titres, comme les obligations. Quand un Etat émet de nouvelles obligations, le premier investisseur qui acquiert ces obligations le fait, sans même le savoir la plupart du temps, dans le cadre du marché primaire. Le marché primaire est en effet le marché des émissions de titres.

Mais une fois le titre émis, il peut être acheté ou vendu par n'importe quel autre investisseur. Ainsi, une fois que vous avez acquis des actions lors d'une introduction en bourse, vous avez bien évidemment la possibilité de les céder. Toutefois, vous n'émettez pas de titres. Vous revendez simplement des titres achetés et émis par une entreprise. De fait, vous n'intervenez pas sur le marché primaire, mais sur le marché secondaire. Le marché secondaire est le marché des titres existants.

Pour comparer le principe des marchés primaires et secondaires à une réalité plus classique, il suffit de faire le parallèle avec le marché de l'automobile. Les constructeurs automobiles vendent des voitures neuves auprès de clients, ce que l'on pourrait qualifier de marché primaire. Mais quand vous revendez votre véhicule d'occasion ou quand vous achetez un véhicule d'occasion, vous intervenez alors sur le marché secondaire.