Effets Escomptés Non Echus ou EENE

Téléchargez gratuitement
le Lexique complet

Poste comptable désignant les effets escomptés auprès des banques mais dont le terme n'est pas encore arrivé. Une entreprise a des fournisseurs et des clients. Lorsqu'elle accorde des délais de paiement à ses clients, elle détient des créances auprès d'eux. Cette créance peut être un effet de commerce. Ce titre est négociable et s'appuie sur la créance. Le détenteur de l'effet de commerce peut demander le remboursement de la créance auprès du client de l'entreprise. Ainsi l'effet de commerce peut être cédé à un tiers. L'entreprise cède ainsi ses effets de commerce et reçoit en contrepartie une somme d'argent correspondant au montant de la créance, déduction faite de la commission. Cette dernière s'explique par l'avance en trésorerie mais aussi par les risques pris par l'acquéreur de l'effet de commerce en cas de défaillance du client.

L'effet escompté non échu est donc un effet de commerce dont la créance n'est pas encore arrivée à son terme. L'échéance de l'effet de commerce est précisée dans ses caractéristiques dès l'origine.