Accueil   Guide Bourse Lexique Bourse Finance Brokers Forex Annuaire  


Valeur ou ISIN  



Vous êtes ici : Accueil > Guide Bourse > Titre participatif ou comment se finance[...]
Mise à jour le 30/05/2007 - par Sébastien Dufil Imprimer Imprimer (ouvre une nouvelle fenêtre)
Envoyer à un ami Envoyer à un ami
Certificat d'investissement et de droit de vote ou comment garder le contrôle Certificat de Valeur Garantie

Titre participatif ou comment se financer sans perdre le contrôle



Titre participatif ou comment se financer sans perdre le contrôleIl vous est sans doute déjà arrivé d'observer que les premières lignes de cotation du défunt Règlement mensuel sont prises par la BNP, le Crédit Lyonnais, Renault, Saint Gobain et Thomson SA. De plus ces lignes qui ne sont pas classées par ordre alphabétique sont suivis d'un mystérieux "TP". Cette mention ne désigne rien d'autre que les "Titres Participatifs". Ils sont donc classés à part. Nous étudierons donc la raison des titres participatifs, et leur mode de fonctionnement, ainsi que leur devenir.



Téléchargez le guide des Premiers Pas Téléchargez gratuitement
le guide des premiers pas

    

Origine


Les Titres Participatifs ont été créés en 1983. En 1981 et 1982, le nouveau gouvernement socialiste met en place sa campagne de nationalisation, et plusieurs fleurons de la cote disparaissent. Après quelques temps, le gouvernement s'apercoit que les besoins de financement des nouvelles entreprises publiques sont de loin supérieures à la capacité de L'Etat. L'Etat doit donc rechercher des capitaux afin de financer le développement industrielle de ces sociétés. L'endettement de ces mêmes groupes étant à l'époque un problème majeur, l'Etat se tourne rapidement vers les fonds propres. Le problème réside dans le contrôle. Il était hors de question que des partenaires extérieurs privés puissent avoir une quelconque influence sur la stratégie d'un groupe publique. L'Etat crée donc un nouvel instrument financier, le Titre Participatif.

    

Caractéristiques


Les Titres Participatifs permettent aux entreprises publiques, mais aussi aux sociétés anonymes coopératives ou bien encore les compagnies d'assurance. Les Titres Participatiofs sont donc des instruments financiers assimilés aux quasi fonds propres. Ils se caractérisent par une absence de droits de vote, et une rémunération compensatrice. Cette rémunération est basée à la fois sur une partie fixe et une partie variable. La partie variable pouvait être fonction de la croissance du chiffre d'affaires, de la production ou encore du résultat net. Le caractère de quasi fonds propres est puremment comptable. Dans la réalité, la liquidation éventuelle d'un groupe impliquait la perte de l'investissement pour les porteurs de titres participatifs. Ces derniers ne sont remboursés qu'après remboursement de l'ensemble des créanciers !

    

Avenir


Avec les privatisations, la chute des taux d'intérêts, la plus grande facilité à obtenir des capitaux sur les marchés financiers, mais aussi et surtout à cause des coûts financiers des TP, ces derniers disparaissent progressivement de la cote. 1997 a été ainsi une année faste en matière de rachat de TP par la société. Mais il reste encore certaines sociétés telles que Renault qui dispose de TP. Le marché des TP est peu liquide mais dispose d'un potentiel de rebond important en cas de rachat par la société.


Téléchargez le guide des Premiers Pas Téléchargez gratuitement
le guide des premiers pas

En savoir plus sur
Opérations financières, de l'augmentation de capital à l'OPRO
Privatisations et particuliers

Certificat d'investissement et de droit de vote ou comment garder le contrôleCertificat de Valeur Garantie

Lexique Titre super subordonné ou TSS Titre super subordonné ou TSS

Assimilés à des quasi fonds propres, les titres super subordonnés ne sont remboursables, en cas de défaillance de l'émetteur, qu'au dernier rang. Ils ont été créés par la loi de la Sécurité Financière du 1er août 2003. Ils permettent ainsi d'apporter de [...]
- Emetteur public Emetteur public

Se dit d'un émetteur de titres issu du secteur public. Il peut s'agir de l'Etat ou encore des collectivités territoriales, les administrations publiques ou les entreprises détenues par l'Etat. Les émetteurs publics sont les plus grands émetteurs sur le [...]
- Prêt participatif Prêt participatif

Très en vogue au début des années 80, il permettait à une entreprise nationalisée de se financer sans voir le contrôle de l'Etat diminuer. Il s'agissait de titres subordonnés. Les prêts participatifs n'étaient pas adjoints d'un droit de vote, et ainsi l [...]
- TSSDI TSSDI

Acronyme désignant un Titre super subordonné à durée indéterminée. Sur le même principe que les TSDI, les TSSDI sont des titres financiers qui ne seront remboursés aux investisseurs qu'à l'initiative de l'émetteur, et en cas de liquidation, les TSDI ne [...]
- Fixed income Fixed income

Expression anglo-saxonne désignant un investissement permettant d'obtenir des revenus fixes. Il peut s'agir par exemple des obligations. L'action ne fait pas partie de cette classe de titres car les dividendes versés peuvent fluctuer d'une année sur l'a [...]
- CIP CIP

Abréviation du Certificat d'Investissement Privilégié. Attaché à une entreprise publique, il procure un dividende supplémentaire mais aucun droit de droit. Ce type de titres permet à une entreprise de capitaux publics d'accroître ses fonds propres sans [...]
- Billet de trésorerie Billet de trésorerie

Emis par les entreprises sur le marché à court terme, le billet de trésorerie n'est qu'un titre où l'entreprise reconnait devoir une dette vis à vis d'un tiers. Bien que limités à quelques entreprises -le formalisme lié à l'émission de billets de trésor [...]
- Cotation directe Cotation directe

Anciennement dénommée Procédure Ordinaire, la procédure de cotation directe est peu utilisée. La cotation directe désigne un mode d'introduction en bourse. On peut notamment citer parmi les dernières opérations, la cotation des certificats d'investis [...]
- Droit de vote Droit de vote

Droit attribué à chaque porteur d'actions ordinaires et qui lui confère le droit de voter lors des assemblées générales d'actionnaires. Ce droit de vote représente une part non négligeable de la valeur d'une action. Ainsi pour contrôler une société, il [...]
- Nationalisation Nationalisation

Opération par laquelle un Etat rachète des entreprises privées. Plusieurs raisons peuvent être avancées : opinions politiques, aider un secteur particulier, pallier aux carences du secteur privé. Les nationalisations de 1982 sont un bon exemple de ce qu [...]
-

Laissez un commentaire

Aucune inscription obligatoire pour commenter
Si vous avez déjà un compte sur Edubourse, n'hésitez pas à vous identifier


Prénom / Pseudo (requis)
Email (requis mais non affiché)
Titre (requis)

La Bourse enfin facile d'accès avec Edubourse.com

   S'identifier
Identifiant : Mot de passe :

Mot de passe perdu | S'inscrire



Brokers on line


Recevez à votre domicile les documentations des meilleurs brokers, et passez vos ordres de Bourse via :

 Binck  Fortuneo

*
Né(e) le  *
Adresse postale : *


CP : Ville : * France
Tél : * E-Mail : *


* : champs obligatoires


   Instruments

Action ordinaire, la plus commune
Action à Dividende Prioritaire
Action reflet ou action traçante
Bon de souscription, un simple droit d'achat
Droit d'attribution, véritable gain ?
Droit de souscription ou comment éviter la dilut ...
Certificat d'investissement et de droit de vote ...
Titre participatif ou comment se financer sans p ...
Certificat de Valeur Garantie
Reverse convertibles, action ou obligation ?
Trackers ou parts de fonds indiciels
Trackers : quels avantages ?
Certificats ou comment suivre le marché
Bon anonyme ou nominatif : quel choix ?
Nominatif ou au porteur ?
CFD ou Contract For Difference, une nouvelle faç ...
Certificat turbo... dangereux mais envoutant
Obligations : principes et fonctionnement d'un t ...
Différences entre une action et une obligation
HYIP: Kézako ?
Le marché rentable de la dette



   Partenaires





Plan du site Plan du site Edubourse.com Haut de la page


Contacts - Publicité - Médias - Webmasters - Qui sommes-nous ? - Avertissement légal
Journal des Activités - FinStreet.com © Copyright - Tous droits réservés
Site géré par Sébastien Dufil