Analyse fondamentale


Spin off ou comment mieux se valoriser

Venu des Etats-Unis, le Spin off (ou scission) est une des opérations qui se développe le plus depuis ces dernières années. Le principe est simple mais les conséquences financières sont radicales. La scission permet de mieux valoriser une entreprise grâce à une meilleure lisibilité des comptes. Un management qui décide de réaliser un Spin off scinde l'entreprise en deux entités distinctes dotées chacune de leur personnalité juridique.

Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas


Scinder une entreprise consiste en la création d'une ou plusieurs nouvelles entités destinées à se centrer sur un métier particulier. Une société dont l'activité se partage entre les Produits frais à forte croissance et sur la recherche génétique peut décider de scinder ces deux activités afin de mieux les valoriser.

Une société dont les activités sont nombreuses peut voir son image être brouillée vis-à-vis des analystes et de ses actionnaires. Il est plus complexe d'évaluer une entreprise dont les "core business" sont variés. Une activité nécessitant de lourds investissements pour des taux de croissance quasi nuls mélangée avec une activité en forte croissance mais déficitaire troublera inévitablement la lecture des bilans et des comptes.

Le Spin off facilite cette lisibilité en scindant l'entreprise. Dans notre exemple précédent, l'entreprise peut décider de se scinder en deux entités totalement distinctes : l'un dont le core business est le Produit Frais, l'autre spécialisé dans la génétique. Chaque nouvelle entité sera valorisée au mieux et l'ensemble sera vraisemblablement évalué à un niveau supérieur. Alors que la synergie pourrait se traduire par 1 + 1 = 3, le Spin off correspondrait à 2 = 1 + 1 (+ 1) (le +1 correspond à la prime d'évaluation liée à une meilleure lisibilité).

D'un point de vue pratique, l'opération de scission est une opération financière qui nécessite la majorité des actionnaires en Assemblée Générale Extraordinaire (art. L. 236-9, et L. 236-16 du Code du Commerce). Les obligataires doivent également être consultés via assemblée.

Les actionnaires ne sont pas lésés dans ce type d'opérations. Reprenons notre exemple. Si la branche Génétique est valorisée à 2 milliards d'euros, et la branche Produits Frais, 8 milliards d'euros, les actionnaires se verront attribuer de nouvelles actions. L'action perdra automatiquement 20% de sa valeur lors de la scission. Ces 20% seront reversés aux actionnaires sous forme de nouvelles actions de la nouvelle entité.

Au lieu de détenir 200 actions de 10€ de l'entreprise initiale, l'actionnaire disposera dans son portefeuille de :
200 actions de 8 euros de l'entreprise initiale,
200 actions de 2 euros de la nouvelle entreprise.


Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

L'actionnaire aura alors la possibilité de céder ses titres ou de les conserver.

Les Spin off concernent de nombreux secteurs d'activités. Les Forges Stéphanoises ont ainsi donné naissance en 2001 de deux nouvelles entreprises, SAM et Setforge. SAM s'est spécialisé dans l'outillage à main alors que Setforge est leader européen de la forge.

De nombreux autres Spin off ont eu lieu tant en France qu'à l'étranger. Pepsico a ainsi scindé sa branche alimentaire. Damartex et Somfy International sont ainsi nés de la scission de Damart. Cette scission a permis de valoriser deux activités totalement divergentes : le textile et les automatismes et volants roulants.


Commentaires