Forex


La Bourse et l'Euro

Depuis le 1er janvier 1999, les transactions financières des 11 pays constituant l'Euroland (France, Allemagne, Belgique, Luxembourg, Espagne, Italie, Portugal, Hollande, Grèce, Danemark, Irlande, Autriche) sont établies exclusivement en Euro. La parité des différentes monnaies à l'Euro a été fixée le dimanche 31 décembre 1998 à 13h00. Proposée par la commission européenne et entérinée par les ministres des finances, la parité finale des 11 pays s'établit comme suit :

Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas


6,55957 frs pour 1 Euro. Telle est la parité avec lequel le franc a disparu au profit de l'Euro. Le calendrier a donné jusqu'au 31 décembre 2001 aux consommateurs et aux entreprises pour passer définitivement à l'Euro. Les banques, institutions financières mais aussi toutes personnes agissant sur les marchés n'ont pas eu ce délai d'apprentissage. Ils ont eu obligation de réaliser leurs opérations en Euro. Ainsi depuis le 4 janvier 1999, tous les ordres que vous passez à votre intermédiaire sont automatiquement en Euros. Une longue période de passation des ordres en francs avait toutefois été mise en place. L'intermédiaire financière avait alors la charge de convertir votre ordre en Euros, sans aucune commission de change.

Les avantages de l'Euro pour les marchés financiers sont nombreux. Mais on peut notamment citer la fin des commissions de change. Ainsi, par le passé, si vous désiriez acheter sur d'autres marchés européens (Attention le Royaume Uni ne fait pas partie de l'Euro), vous deviez acheter vos titres avec la monnaie nationale du pays et accroître ainsi le coût de vos transactions. Avec l'Euro, plus de commission de change, et surtout la faculté de comparer plus facilement les titres entre eux. Les risques de change qui pouvaient être attachés à tout investissement de titres à l'étranger, disparaissent. Vous n'aurez donc plus à craindre une dévaluation de la lire italienne si vous investissez en Italie. La mise en place de l'Euro favorise donc le développement de certains marchés financiers qui jusqu'alors étaient délaissés à cause de la trop grande fluctuation de leurs monnaies nationales.


Commentaires