Places boursières


Casablanca, une bourse en plein boom

Le Maroc est connu pour ses nombreux lieux touristiques, son histoire très riche, sa forte croissance, mais aussi et depuis plusieurs années pour sa place boursière. La Bourse de Casablanca n'est autre que la première place boursière du Maghreb et d'Afrique de l'Ouest et se place au deuxième rang en Afrique derrière Johannesburg mais devant Le Caire. Créée le 7 novembre 1929 sous le nom d'Office de Cotation des Valeurs Mobilières, la Bourse de Casablanca n'a cessé de se réformer pour devenir ce qu'elle est aujourd'hui.

Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas


Créée en 1929, ce n'est qu'en 1948, qu'elle obtient la personnalité morale, avant de devenir établissement public en 1967. 1993 est l'année de nombreuses réformes visant à préparer la place boursière à la mondialisation financière. Comme beaucoup de bourses dans le monde, la Bourse de Casablanca est une société anonyme chargée d'organiser et de gérer les marchés boursiers. Sous la tutelle du Ministère des Finances et des Privatisations, elle se charge entre autres des introductions ou encore de la diffusion des cours des sociétés cotées. C'est aussi de cette façon qu'elle se rémunère.

La Bourse de Casablanca dispose de nombreux outils similaires aux bourses occidentales. Ainsi depuis mars 1997, la bourse s'est dotée d'un système de cotations électroniques pour 4 valeurs avant d'élargir le système aux autres valeurs en juin 1998. Un organisme est spécifiquement dédié à la protection de l'épargnant au même titre que la SEC aux Etats-Unis et l'AMF en France, à savoir le CDVM ou Conseil Déontologique des Valeurs Mobilières. Cette institution est indispensable pour rassurer les investisseurs. Ces derniers se positionnent plus facilement sur un marché s'ils ont confiance en lui. La CDVM a cet objectif. Obtenir la confiance des investisseurs est l'étape obligée pour créer une place boursière de qualité.

Les marchés boursiers marocains sont répartis en trois grandes familles. D'une part, les marchés Actions. Au nombre de 3 (marché principal, marché développement, marché croissance), les sociétés s'y répartissent en fonction de montant de l'émission, des capitaux propres ou encore du chiffre d'affaires. L'action est représentative du capital des entreprises. D'autre part, un marché obligataire et un marché des fonds. Une obligation est un marché de dettes, d'état ou privées. Les ordres sont exécutés en fonction du prix, puis de la date, comme sur le marché français.


Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

En 2011, la capitalisation boursière de la Bourse de Casablanca est de 516,2 milliards de dirhams en baisse de 10,9%, pour des volumes de transaction de plus de 103 milliards en baisse de 13,8%. Comme la plupart des places boursières depuis ces dernières années, la Bourse de Casablanca a subi la crise financière. En 2015, la capitalisation boursière n'est plus que de 453 milliards, avec des volumes d'échanges quotidiens d'environ 28 milliards sur le seul compartiment Actions.

Elle dispose de deux indices majeurs et de nombreux indices sectoriels. Le MASI ou Moroccan All Shares Index, et le MADEX, Moroccan Most Active Shares Index. Ces deux indices ont été créés en 2002 et ont intégré rapidement la capitalisation flottante (au même titre que le CAC 40) dès 2004. Ainsi, les investisseurs peuvent suivre facilement l'évolution de la place sans scruter au jour le jour le cours de chaque action la composant.

Afin de poursuivre son développement, la Bourse de Casablanca a rapidement compris l'importance de la formation et de la pédagogie et propose donc à travers l'Ecole de la Bourse des sessions et conférences.


Commentaires