Sur la semaine écoulée, les marchés ont joué aux montagnes russes, alternant successivement violente reprise, nouvel écroulement et petit rétablissement.


Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Après le violent rebond du lundi 13 octobre, certains intervenants s'étaient dit que la crise boursière était terminée. Ils auraient cependant été plus nuancés s'ils avaient pris en compte la position de notre petit Mercure... En effet, Mercure a repris son ascension droite le mercredi 15, ce qui constitue toujours une échéance pour les marchés, le plus souvent d'une importance limitée mais parfois plus décisive.

En effet, vu de la Terre, Mercure paraît ralentir deux fois par an sa marche en avant, finir par s'arrêter et repartir en arrière, puis à nouveau s'arrêter et, enfin, repartir en avant. Or, quand la planète repart en avant, comme ce fut le cas le mercredi 15, c'est comme si un moteur se mettait en marche pour faire démarrer un véhicule. Et si les circonstances sont favorables, les marchés montent; mais si elle ne le sont pas, évidemment ils baissent.

C'est ce qui s'est passé le mercredi 15 et le jeudi 16 octobre, le CAC 40 ayant perdu entre les extrêmes environ -15%. En effet, en reprenant sa course en avant, Mercure s'est heurté à Neptune sous la forme d'un sesqui-carré (angle négatif de 135°). Le choc risquait d'être bien dévastateur car, de surcroît, c'est une opposition Saturne-Neptune qui a mis le feu aux poudres de la crise des subprime. Neptune demeure donc très sensible.

On peut également noter, petite cerise sur le gâteau, que Mercure se situait parallèlement au demi-carré (angle négatif de 45°) du Soleil natal de la Bourse de Paris situé à 22° 35' du Scorpion ou d'autres points sensibles des autres marchés occidentaux. La réaction baissière n'en a été que plus forte, Mercure repartant en avant à partir de 7° 34' de la Balance, soit à exactement à 45° 01' de la position du Soleil natal de la Bourse de Paris...

Vendredi 17 octobre 2008

bourso19102008.jpg



La crise vue par l'astrologie

La Bourse serait-elle aussi gouvernée par les astres ?

Bourse : Ce qu'anticipent les astres jusqu'en 2010